Combien de fois peut-on renouveler un contrat d’intérim ?

Même pour ceux qui ont déjà signé plusieurs contrats d’intérim, connaître toutes les règles n’est pas évident et il est facile de s’y perdre. La question à se poser est déjà : combien de fois peut-on renouveler mon contrat en intérim ? Entre prolongation, renouvellement, délai de carence, voici les principales choses à savoir.

Signature contrat

En général, la durée d’une mission intérim n’excède pas 18 mois, renouvellements compris. Rassurez-vous, vous pourrez à nouveau effectuer une mission de 18 mois dans la même entreprise à condition d’appliquer un délai de carence.


Le délai de carence, c’est quoi ?

Le délai de carence des contrats de missions, supérieurs ou égales à 14 mois, correspond au tiers de la durée de la mission, prenant en compte les renouvellements. Autrement dit, dès que vous dépassez 14 mois de contrat (y compris en comptant les renouvellements), l’entreprise doit attendre un tiers du temps que vous avez passé chez elle avant de pouvoir vous réembaucher. Par exemple, une mission de 18 mois comprend un délai de carence de 6 mois.


Tant que l’entreprise respecte cette règle, elle peut vous réembaucher autant qu’elle le souhaite (et si vous êtes d’accord bien évidemment).


Mais rien ne vous empêche d’aller réaliser une autre mission de 6 mois ailleurs pendant cette carence. Si vous êtes chez Manpower, vous pouvez solliciter une autre agence d’intérim, Adecco, Randstad, Proman… Elles sont nombreuses et ne travaillent pas toutes avec les mêmes entreprises ce qui vous donnera encore plus d'opportunités de missions avec la possibilité de négocier plus facilement votre taux horaire !


Cobaly

En 3 min devenez visible des agences

d'intérim autour de chez vous.




Combien de fois peut-on renouveler un contrat d’intérim ?


Actuellement, le renouvellement de contrat d’intérim est limité à deux fois pour une durée maximale de 18 mois de manière générale, cependant cette durée peut varier.


9 mois si la nature du contrat est liée à :

  • La réalisation de travaux urgents pour mesures de sécurité

  • L’attente de l’arrivée d’un salarié en CDI


24 mois si la nature du contrat est liée à :

  • Une commande exceptionnelle à l’export

  • Une mission exécutée à l’étranger

  • Un remplacement d’un salarié parti avant la suppression de son poste


36 mois pour un cycle de formation effectué en apprentissage.

Le prolongement de missions intérim n’est pas considéré comme un renouvellement ce qui explique pourquoi certains intérimaires enchaînent des contrats tous les jours, toutes les semaines ou tous les mois. Ils seront tenus de respecter la même durée maximale d’une mission intérim avec la même application du délai de carence !


 

Bon à savoir 😉


Après une fin de mission et dès le lendemain, vous pouvez vous inscrire à Pôle emploi (voir nos conseils), cela aura pour effet de vous ouvrir un dossier d’allocation chômage. Si les conditions d’ouverture de droits sont remplies vous pourrez grâce à cette démarche amortir financièrement les mois sans missions par de l’allocation chômage. N’hésitez pas à vérifier les conditions d’ouverture de vos droits à l’allocation chômage ici.

17 vues