top of page

Salaire intérim : tout ce que vous devez savoir

Vous rêvez d'une carrière flexible ? L'intérim est le choix idéal pour vous ! Mais comment fonctionne le salaire en intérim ? On vous montre ça dans cet article !


Au sommaire, découvrez les bases essentielles, les particularités, le droit du travail, et les différences entre le salaire intérim et le salaire d’un contrat de travail classique.

Illustration arrosage argent

 

💡Sommaire :


FAQ

 


Les principes de base du salaire intérimaire :

Le salaire en intérim est déterminé par un accord conclu entre 3 parties : l'agence d'emploi, l'entreprise cliente et le travailleur intérimaire.


Lorsque l'intérimaire est en mission, c’est l’agence de travail temporaire qui lui verse son salaire. Cette rémunération varie en fonction du poste de travail et du taux horaire négocié entre l'agence et l'entreprise cliente. Un des avantages de ce statut est que le salaire peut inclure des primes spécifiques liées à la mission ainsi que des indemnités.


Par exemple : Bastien est embauché pour un poste avec un taux horaire de 11.52 €. S'il travaille 35 heures par semaine, son salaire de base hebdomadaire brut sera de 403.2 € (35 heures x 11.52 €/heure).


Les spécificités de la rémunération en intérim :

Primes et indemnités de fin de mission :

En plus d'un salaire en intérim de base, l'intérimaire peut être éligible à des primes liées à sa mission et son emploi. Si vous êtes sur un chantier dangereux, vous pouvez percevoir une prime de risque ou une prime d’éloignement si vous vous déplacez hors de votre zone de résidence.


L’entreprise de travail temporaire (ETT) doit obligatoirement verser une indemnité de fin de mission (IFM). Elle représente 10 % du montant total de la rémunération brute perçue par l'intérimaire. Les renouvellements de missions sont aussi compris dans son calcul.

Elle est versée à la fin, en même temps que la dernière rémunération issue de la mission et du poste. Ainsi, cette indemnité vise à compenser la fin du contrat de travail temporaire et à assurer une transition financière fluide pour le travailleur en intérim.


Exemple : Bastien a effectué une mission de 4 semaines pendant laquelle il a perçu 1 612.8 €. Son indemnité de fin de mission sera de 161.28 € (1612.8 x 10 %).


Prime et bonus

Congés payés :

Les travailleurs intérimaires ont droit à des congés payés, calculés en fonction du nombre de jours travaillés pendant la période de référence. Le montant des congés payés est généralement basé sur le salaire perçu par l'intérimaire en emploi.


Dans les faits, les jours de congés ne sont généralement pas utilisés dans le milieu de l’intérim. Ils sont alors payés à l’intérimaire sous forme d’indemnité compensatrice de congés.


Deux méthodes peuvent être employées pour calculer cette indemnité :

  • La règle du dixième : comme pour l’indemnité de fin de contrat, vous percevez 10 % du montant total de la rémunération brute perçue (indemnité de fin de mission comprise).

  • La règle du maintien de salaire en intérim : vous percevez la somme que vous auriez dû percevoir si vous aviez travaillé.

Exemple : Bastien vient de finaliser une mission d’un mois en intérim où il effectuait 35h de travail par semaine (peut importe ses qualifications). Comment calculer ? Il a acquis 2.5 jours de congés à l’issue de cette période. Son indemnité de congés payés sera de 201.6 € brut (11.52 €/heure x 7 heures par jour x 2.5 jours de congés).


Cobaly

Créez votre compte sur Pass Intérim et

accédez aux offres autour de chez vous !


Les droits des travailleurs intérimaires concernant leur rémunération :

Les travailleurs en intérim bénéficient de droits spécifiques en matière de rémunération, régis par le Code du travail et la convention collective applicable à l'entreprise cliente.


Égalité de traitement :

Les entreprises utilisatrices ont le devoir de s’assurer que les salariés en contrat à durée indéterminée (CDI) ou à durée déterminée (CDD) sont traités équitablement. Cette équité s’applique à la rémunération : les intérimaires ont droit au même salaire de base que les salariés permanents occupant un poste équivalent.

L'égalité de traitement s'applique également aux primes, indemnités, avantages sociaux liés à la mission, etc.


Bulletin de paie :

L'entreprise de travail temporaire est tenue de fournir un bulletin de paie détaillé, mentionnant tous les éléments de la rémunération totale brute ainsi que les cotisations sociales et les déductions éventuelles. La fiche de salaire (ou bulletin de paie) doit être mise à disposition de l'intérimaire à chaque paiement des salaires.


Égalité


Les différences entre le salaire intérimaire et le salaire permanent

Primes et avantages :

Les travailleurs temporaires peuvent bénéficier des mêmes primes et avantages que les salariés en contrat à durée indéterminée (CDI), mais cela dépend de l'entreprise qui les accueille.


Cependant, le statut d'intérimaire ouvre l'accès à deux indemnités exclusives à ce type de contrat : l'indemnité de fin de mission et l'indemnité compensatrice de congés.


Négociation du salaire :

Le salaire en intérim est déterminé par l'entreprise cliente et l'agence de travail temporaire. Il n'est donc pas possible de négocier la rémunération d'une mission intérim. Toutefois, si vous avez un seuil de rémunération minimal que vous ne souhaitez pas voir dépasser, vous pouvez en faire part à votre chargé de recrutement.


Dans le cadre d'un CDI, les employés ont la possibilité de négocier leur salaire dès l'entretien d'un embauche avant de signer un contrat et tout au long de leur carrière au sein de l'entreprise. Cette flexibilité permet d'ajuster leur rémunération en fonction de l'évolution de leurs responsabilités, de leur expérience et des performances obtenues.


Montant du salaire en intérim :

Les entreprises ont besoin d'occuper des postes rapidement et sont prêtes à offrir une rémunération plus élevée selon les contrats pour attirer des travailleurs temporaires à effectuer une mission en particulier. Cependant, cela dépend de plusieurs éléments comme du secteur, des offres d'emploi et de la demande de main-d'œuvre en intérim.


Comment calculer votre salaire en tant qu’intérimaire ?

Personne qui tape sur une calculatrice

Nous procédons au calcul du salaire net d'un intérimaire en utilisant les informations suivantes :

  • Taux horaire : 11.52 € brut

  • Nombre d'heures travaillées : 150 heures

Calcul du salaire brut de base :

= Taux horaire x Nombre d’heures = 11.52 x 150 = 1 728 €

Calcul de l’indemnité de fin de votre mission :

= Salaire brut de base x 10 % = 1728 x 0.10 = 172.80


Calcul de l’indemnité compensatrice de congés payés (l'indemnité de congés payés) :

= (Salaire brut de base + Indemnité de fin de mission) x 10 % = (1 728 + 172.80) x 0.10 = 190.08


Calcul du salaire brut :

= Salaire brut de base + Indemnités de fin de mission + indemnité compensatrice de congés

= 1 728 + 172.80 + 190.08 = 2 090.88


Calcul du salaire net :

= Salaire brut - Salaire brut x 23% = 2 090.88 - 2 090.88 x 0.2 = 1 609.98

Voici donc comment calculer : le salaire brut de base est de 1 728 €, auquel s'ajoutent une indemnité de fin de mission de 172,80 € et une indemnité compensatrice de congés payés de 190,08 €, portant le salaire brut réel à 2 090,88 €. Après déduction des charges sociales (23 % du salaire brut), le salaire net de l'intérimaire est établi à 1 609,98 €.


Cobaly

Créez votre compte sur Pass Intérim et

accédez aux offres autour de chez vous !


FAQ

Questions


Quel salaire demander en intérim ?

Le salaire en intérim dépend du métier, du niveau d'expérience et du secteur d'activité. Il est fixé par une agence d'intérim et une entreprise cliente en fonction de ces facteurs.

Quel métier en intérim qui paye bien ?

Quelle est la boîte d'intérim qui paye le mieux ?

Comment marche le salaire en intérim ?



1 606 vues

Comments


bottom of page